Recherche :
ACCUEIL
  • PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE
  • Qui sommes-nous ?
  • Statuts et Bureau
  • Contact
  • Sillages Critiques
  • ÉVÉNEMENTS
  • Séminaire général
  • Thèmes antérieurs
  • Rencontres scientifiques
  • AXES DE RECHERCHE
  • AGÔN (Programme ANR, 2011-2015)
  • POETRY BEYOND (ARP)
  • ARTE
  • COMUS – Sorbonne Scholars
  • GROUPE THEÂTRE
  • MODERNITES 16-18
  • PACT (D2i)
  • POLYRE (Programme IDEX, 2014-2016)
  • TEXTE ET IMAGE
  • TRANSCULTURALISMES
  • FAIRE UNE THÈSE À VALE
  • Directeurs de Recherche
  • Thèses en cours à VALE
  • S'inscrire en Thèse
  • Séminaires Doctoraux, ED IV
  • Soutenances thèses et HDR
  • OVALE Laboratoire des Doctorants
  • CHERCHEURS
  • Chercheurs de VALE
  • Visiting Scholars
  • Publications de nos chercheurs
  • ARCHIVES
  • À lire et à écouter
  • À voir
  • Archives des rencontres
  • LIENS UTILES
  • Réseau de recherches des Anglicistes
  • Revues en ligne
  • Bibliothèques
  • Ressources en littérature
  • CONFÉRENCE
    Conférence d'Arnaud Regnauld sur Michael Joyce
    ARTE
    Le 17 janvier 2014 à 17h, en salle G363 (Sorbonne)
    Michael Joyce redéfinit la mémoire, thème central dans /Twelve Blue/, comme une forme d'hantologie visuelle, ce qui décrit fort bien notre expérience face à une oeuvre aussi labile qu'impalpable. Une série de motifs émergent du chaos sans pour autant se laisser ressaisir dans une figure verbale ou visuelle aux contours clairement délimités, spectres mémoriels qui ne cessent de faire etour au fil d'une lecture flottante, ou pour le dire avec Michael Joyce: "Contours are the shape of what we think we see as we see it but that we know we have seen only after they are gone and new contours of our own shape themselves over the virtual armature, the liminal form, the retinal photogene (after-image) of what they have left us". /Twelve Blue/ place en effet le lecteur dans un état d'amnésie post-traumatique simulé : les différents fils narratifs qui se tissent et s'entrecroisent révèlent quelque chose qui serait à la fois de l'ordre de l'indicible et de l'infigurable, échappant à la représentation picturale comme à l'évocation métaphorique, à savoir le choc de la perte.

    Michael Joyce est l'auteur de l'une des toutes premières hyperfictions électroniques à voir le jour aux États-Unis en 1987, /afternoon, a story/ (désormais disponible sur Cd-Rom chez Eastgate Systems). Parue en 1996,/ Twelve Blue/ s'inscrit dans le sillage de ce premier opus, tout en exploitant les possibilités graphiques du Web de l'époque. Michael Joyce est également l'auteur d'une dizaine de romans et de plusieurs recueils d'essais critiques. Son dernier roman, /Going the Distance,/ est paru à l'automne 2013 chez Excelsior Editions.