Recherche :
ACCUEIL
  • PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE
  • Qui sommes-nous ?
  • Statuts et Bureau
  • Contact
  • Partenariats
  • Sillages critiques mondes Anglophones PUPS
  • ACTIVITÉS DE VALE
  • Rencontres
  • Soutenance thèses et HDR
  • Publications
  • Calendrier
  • AXES DE RECHERCHE
  • PROGRAMME ANR AGÔN
  • ARP
  • ARTE
  • COMUS
  • D2I
  • POLYRE
  • GENRE ET AUTORITÉ
  • GROUPE THEÄTRE
  • TEXTE ET IMAGE
  • OVALE
  • FAIRE UNE THÈSE À VALE
  • Directeurs de Recherche
  • Thèses en cours à VALE
  • S'inscrire en Thèse
  • Séminaires Doctoraux, ED IV
  • OVALE Laboratoire des Doctorants
  • CHERCHEURS ET ASSOCIÉS
  • Chercheurs de VALE
  • Personnalités invitées
  • RESSOURCES ET ARCHIVES
  • À lire
  • À écouter
  • À voir
  • Archives des rencontres
  • LIENS UTILES
  • Réseau de recherches des Anglicistes
  • Revues en ligne
  • Bibliothèques
  • Ressources en littérature
  • SÉMINAIRES DOCTORAUX
    Sommaire
    Marc AMFREVILLE
    Pascal AQUIEN
    Elisabeth ANGEL-PEREZ
    Geneviéve COHEN-CHEMINET
    Frédéric REGARD
    Françoise SAMMARCELLI
    Aléxis TADIE
    MARC AMFREVILLE
    Pour le séminaire doctoral les étudiants sont invités à suivre 4 séances de 2h du séminaire de M2 (gothique américain), et 3 séances du groupe de recherche ARTE (descriptifs ci-joint). Il sera demandé une présentation orale dans l’un de ces deux cadres au cours de l’année.


    Le gothique américain : écritures et réécritures
    Ce séminaire vise à dessiner les contours d’un courant littéraire qui semble être le pendant d’un genre anglais homogène faisant florès à la toute fin du XVIIIe siècle (1764-1810), alors qu’aux Etats-Unis, il s’agit plutôt d’un courant qui parcourt de façon souterraine tout le XIXe et poursuit ses ramifications spécifiques dans la fiction la plus contemporaine. A partir de la formule du narrateur non fiable et de l’écriture de la folie, s’élabore ainsi une littérature où les chimères et le surnaturel sont remplacés par l’instabilité de toute perception, et le possible basculement vers l’insensé. Se forge dès lors une véritable contre-culture dont la parole inquiète s’oppose en contrepoint aux discours de la raison triomphante et de l’expansionnisme commercial. A partir de l’exemple fondateur de Charles Brocken Brown (1771-1810) et à travers tout le XIXe siècle (Poe, Hawthorne, Melville, Bierce, James...), on tentera de saisir les modalités formelles d’une littérature de la peur qui s’inscrit dans des représentations telles que le double, le spectre, l’Inquiétante étrangeté, la fragmentation... Seront conjointement utilisés des textes de théorie esthétique, en particulier autour de la question du Sublime, et des écrits psychanalytiques. L’optique de ce séminaire n’est cependant pas la psychanalyse dite appliquée, mais au contraire, la recherche dans le corpus littéraire américain, notamment du XIXe siècle, mais ensuite confirmées (ou non) au XXe siècle, d’intuitions sur les fonctionnements de la psyché en regard de la découverte freudienne.
    Sur le versant moderne et contemporain, seront abordés des auteurs comme W. Faulkner, Flannery O’Connor, Tennessee Williams, Truman Capote, Toni Morrison, Paul Auster, Fanny Howe, Joyce Carol Oates, Don DeLillo, Jayne Ann Phillips.... La liste sera établie en début d’année en concertation avec les participants.

    A.R.T.E. Atelier de Recherches sur le Trauma et ses Ecritures
    Lancé à la rentrée 2010, dans le cadre de V.A.L.E, d’un groupe de réflexion sur les représentations littéraires anglo- américaines du trauma qui rassemble enseignants-chercheurs et doctorants venus de plusieurs universités. Il est envisagé pour l’instant cinq rencontres annuelles, avec présentations, lectures partagées, débats théoriques, rencontres avec praticiens (psychanalyse, psychiatrie...) qui pourront déboucher sur l’organisation de journées d’études et d’un colloque annuel. Il s’agit de créer en France le premier séminaire de recherches sur cette question pour faire pendant aux Trauma Studies, déjà bien implantées aux Etats-Unis et qui voient peu à peu le jour en Europe (Grande-Bretagne, Espagne, Belgique, notamment) et susciter thèses et publications dans ce domaine.
    Sera privilégiée la dimension d’écriture fictionnelle, et l’atelier s’attachera à repérer, présenter, analyser les textes littéraires qui mettent en scène cette figure archétypale de la blessure psychique. On entrevoit d’entrée de jeu deux directions : les traumas individuels (tels que violence et agressions ayant laissé des marques indélébiles en sont le premier modèle dans les tout premiers écrits de Freud), mais aussi tous les traumas inscrits dans les catastrophes de l’histoire (Shoah, explosion atomique, guerres, 11 septembre...). Dans les deux cas, on se fixera pour but de dégager les modalités de l’inscription du trauma dans la forme littéraire. Le trauma psychique opère lui aussi selon deux directions : une absence totale de traces mnésiques de l’événement traumatisant, ou au contraire, la hantise douloureuse par le surgissement d’images obsédantes, de cauchemars.
    On voit d’emblée comment la littérature a pu de tous temps se pencher sur cette question, et avec les moyens qui lui sont propres : ellipse, suspens de l’information, jeu sur les signifiants, rimes, d’une part et de l’autre, obsessions, répétitions, explosions métaphoriques, spectralité, dédoublements et même fragmentation.... Sur les deux versants donc, du vide ou du trop plein, la fiction avait bien avant les premières théorisations représentées le trauma, et le séminaire, loin de toute démarche de psychanalyse appliquée, visera précisément à dégager les modalités des intuitions et du « savoir » de la littérature.

    PASCAL AQUIEN
    Séminaires de Master 2 ouvert aux doctorants. Poésie et poétique.
    La poétique, qui ne se réduit pas à l'analyse des formes classiques, s'interroge sur ce qui fait d'une écriture, qu'il s'agisse de « poésie » ou de « prose », une œuvre d'art. Le séminaire s'intéresse également aux théories de la littérature et de la lecture, à la question de la réception, aux rapports entre littérature et psychanalyse et à la question du travail du signifiant en poésie.
    Séminaire : le jeudi de 13 h 00 à 15 h 00.
    Réception des étudiants : le jeudi de 12h à 13h (bureau G 359)
    Adresse e-mail : pascal.aquien@orange.fr
    ELISABETH ANGEL-PEREZ
    Séminaire doctoral (ouvert aux seuls doctorants)
    Ce séminaire rassemble les doctorants et les chercheurs spécialisés en théâtre de langue anglaise une fois par mois. Les dates de séances sont communiquées en début d’année.?Les rencontres permettent de mettre en regard un texte de théâtre et un texte théorique pour explorer le genre théâtral dans toute sa complexité, dans toute sa diversité et dans la spécificité qui est celle du théâtre de langue anglaise. Ces rencontres, où interviennent des chercheurs confirmés ainsi que des doctorants, fonctionnent comme un véritable laboratoire de recherche ; elles sont un lieu où l’on peut tester des hypothèses de travail, et constituent par ailleurs un centre de formation précieux pour les jeunes chercheurs. Le Groupe Théâtre organise également des colloques, des journées d’études et des rencontres : La Faim/Hunger on the stage sur la scène, Les choses/Things, La Voix/Changing voices, ou encore Arcadias autour de Shakespeare et de Tom Stoppard. En outre, le Groupe Théâtre propose depuis la rentrée de septembre 2010 un atelier théâtre bilingue, animé par Julie Vatain.
    Enfin, le Groupe Théâtre articule également sa réflexion à l’actualité théâtrale, ce qui lui permet de construire ses séances et journées d’études en partenariat avec le monde du théâtre et de bénéficier du regard des auteurs et metteurs en scène pour alimenter sa recherche. Ainsi, récemment, le Groupe Théâtre a pu faire intervenir Edward Bond, Howard Barker ou encore Martin Crimp mais aussi les metteurs en scène Christian Benedetti, Jean-Paul Wenzel, Sophie Davier, Jean-Michel Rabeux ou Olivier Py.
    Pour plus d’informations voir : http://www.vale.paris-sorbonne.fr/groupe_theatre


    Théâtre contemporain de la langue anglaise
    Séminaire de M1 et M2 ouvert aux doctorants
    Dans ce séminaire, on s'attachera, à partir d'un corpus anglophone contemporain, à cerner ce qui fait la particularité du genre théâtral. On s'intéressera plus précisément au théâtre expérimental qui renouvelle la forme dramatique : on découvrira notamment comment la "pièce bien faite" est progressivement déconstruite, dans la seconde partie du XXe siècle et après le grand effondrement du sens, au profit de genres dramatiques nouveaux. Les problématiques envisagées s'articuleront autour de quatre axes :
    - Le néo-absurdisme. L'influence des théâtres de l'absurde de Beckett et de Ionesco sera analysée pour voir comment les dramaturges
    contemporains mettent en crise le langage et proposent des, Steven Berkoff). - Le théâtre politique
    On s'intéressera au théâtre dit "post-épique" qui s'inscrit dans la tradition brechtienne (Edward Bond, Caryl Churchill) mais aussi au théâtre verbatim (David Hare). - Le théâtre de toutes les cruautés
    Les nouvelles dramaturgies qui se font jour sur les scènes londoniennes depuis les années 1990 seront envisagées, grâce à une série de gros-plans sur le grotesque (Peter Barnes), le Théâtre de la Catastrophe (Howard Barker) et le In-yer-face theatre (Sarah Kane). - Le théâtre de la voix
    Une des tendances du théâtre du XXIe siècle est de spectraliser le corps pour ne plus mettre en scène que la voix : de la contrainte à la poésie (Martin Crimp, Caryl Churchill, Sarah Kane)
    Séminaire : mardi 11h-13h
    Réception des étudiants : mardi 13h-14h
    GENEVIEVE COHEN-CHEMINET
    Axe de recherche : ARP Atelier de Recherches en Poésie (avec Juliette Utard et Pascal Aquien) auquel les doctorants sont les bienvenus.
    (site web de VALE, pour plus d’informations)

    Séminaire transversal de Masters I et II, ouvert aux doctorants
    Intitulé du séminaire : Poésie et Arts Visuels Anglo-Américains,
    Dates et lieu du séminaire : chaque vendredi,
    9h30 à 11h,
    amphi Tocqueville, Clignancourt
    E-mail : genevieve.cohen-cheminet@ paris-sorbonne.fr

    Séminaire annuel de Masters I et II (à l’UFR d’Anglais) pour étudiants venus d’autres disciplines, et ouvert aux doctorants, qui sont désireux de découvrir ou de mieux comprendre les liens entre arts visuels et poésie, de l’époque coloniale américaine à l’extrême contemporain. L’Armory Show en 1913 constitue la charnière entre les deux semestres.
    Les séances présentent les œuvres marquantes de l’art américain, dans leur contexte esthétique et culturel. Elles rendent compte des outils d’analyse visuelle qui structurent la sémiologie de l’image, selon une progression qui associe œuvres visuelles, œuvres poétiques et enjeux théoriques.


    Séminaire de Masters II LEA, ouvert aux doctorants
    Intitulé du séminaire : Inter-Culturalité/ Cross-Cultural Management (LEA, spécialité Métiers du Commerce International)
    Dates et lieu du séminaire : semestre I,
    six séances (dates sur moodle), le jeudi,
    16h-18h, salle 128, Centre Malesherbes
    E-mail : genevieve.cohen-cheminet@ paris-sorbonne.fr

    This LEA course on cross-cultural management brings together different interpretations and a critical analysis of business management theories in cross-cultural contexts. It maps the various cultural clusters which shape decision-making processes locally and globally.
    Classes look into business communication, negotiation and ethics. They also take into account Consumer Culture Theory. They are based on experiential learning and qualitative research. They make use of case studies and visual documents which both shape and are shaped by cultures.
    Classes are followed by Conférences des Conseillers du Commerce Extérieur. Attendance from 6 to 8 pm is highly recommended.
    FREDERIC REGARD
    Séminaire doctoral : « Mobilité, différence sexuelle, écriture »
    Le séminaire met en place les outils théoriques d’une réflexion sur les rapports entre espace, coordonnées identitaires et pratiques d’écriture. Il s’appuie sur plusieurs exemples empruntés en particulier à la littérature de voyage de langue anglaise.
    FRANÇOISE SAMMARCELLI
    Séminaire doctoral : « Intertextualité et intersémioticité dans le domaine américain"
    Axe de recherche : Centre de Recherche Texte et Image
    Intitulé du séminaire : Intertextualité et intersémioticité dans le domaine américain
    Dates du séminaire : le samedi matin au second semestre (dates à préciser)
    Durée : de 10h à 13h
    Salle : Maison de la Recherche Serpente, salle à préciser
    Nom de l’organisateur: F. Sammarcelli
    E-mail de l’organisateur : frasamm@club-internet.fr
    Descriptif du séminaire : Ouvert aux doctorants et aux étudiants de M2, le séminaire met en place des outils théoriques pour aborder les questions d'intersémioticité et d'intertextualité dans la littérature et les arts visuels américains. En relation avec les thèses en cours, on examine notamment les enjeux du roman graphique, le travail de la citation, les rapports entre lisible et visible, les nouvelles formes d'hybridation dans la fiction et les arts contemporains.
    Les séances s'organisent en fonction des interrogations théoriques des étudiants, selon un programme défini à la rentrée.
    ALEXIS TADIE
    Séminaire doctoral : « L’orient à la croisée des savoirs ».
    Intitulé du séminaire : L’orient à la croisée des savoirs.
    Dates du séminaire : jeudi une fois par mois. Première séance jeudi 11 octobre.
    Durée : 18h-20h
    Salle : salle D413 Maison de la recherche.
    Nom de l’organisateur: Alexis Tadié.
    E-mail de l’organisateur : alexis.tadie@paris-sorbonne.fr


    Descriptif du séminaire : Ce séminaire propose une réflexion théorique sur les questions liées à l’orientalisme et à la théorie postcoloniale, dans une perspective comparatiste. Il s’agit en particulier de comparer et de distinguer les divers discours qui se sont croisés ou affrontés pour former les représentations occidentales de l’Orient : discours scientifique, politique, poétique, esthétique, etc. Au cours de ce séminaire, on lit des textes théoriques qui fournissent matière à discussion. Une ou deux séances sont organisées autour d’invités. Les séances sont en français ou en anglais. Le séminaire est ouvert aux étudiants des autres écoles doctorales s’intéressant aux questions postcoloniales.