Recherche :
ACCUEIL
  • PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE
  • Qui sommes-nous ?
  • Statuts et Bureau
  • Contact
  • Sillages Critiques
  • ÉVÉNEMENTS
  • Séminaire général
  • Thèmes antérieurs
  • Rencontres scientifiques
  • AXES DE RECHERCHE
  • AGÔN (Programme ANR, 2011-2015)
  • POETRY BEYOND (ARP)
  • ARTE
  • COMUS – Sorbonne Scholars
  • GROUPE THEÂTRE
  • MODERNITES 16-18
  • PACT (D2i)
  • POLYRE (Programme IDEX, 2014-2016)
  • TEXTE ET IMAGE
  • TRANSCULTURALISMES
  • FAIRE UNE THÈSE À VALE
  • Directeurs de Recherche
  • Thèses en cours à VALE
  • S'inscrire en Thèse
  • Séminaires Doctoraux, ED IV
  • Soutenances thèses et HDR
  • OVALE Laboratoire des Doctorants
  • CHERCHEURS
  • Chercheurs de VALE
  • Visiting Scholars
  • Publications de nos chercheurs
  • ARCHIVES
  • À lire et à écouter
  • À voir
  • Archives des rencontres
  • LIENS UTILES
  • Réseau de recherches des Anglicistes
  • Revues en ligne
  • Bibliothèques
  • Ressources en littérature
  • MODERNITÉS 16-18
    Modernités 16-18 - Littérature et Savoirs en Grande-Bretagne XVIe-XVIIIe siècles
    Line COTTEGNIES
    L’ axe Modernités 16-18 – Littérature et Savoirs en Grande-Bretagne XVIe-XVIIIe siècles étudie la constitution des modernités en Grande-Bretagne de la Renaissance aux Lumières. Constamment mis en avant par les philosophes ou les savants, le caractère « moderne » de la période doit être saisi comme un point de fuite qui organise l’époque, qui articule des oppositions intellectuelles et sociales, qui permet des reconfigurations de savoirs ou l’émergence de nouveaux genres au sein de la République des Lettres. Ces modernités font l’objet de transactions, d’interrogations, d’adhésions enthousiastes comme de rejets immédiats. Issu en partie du programme AGON, cet axe rassemble les chercheurs spécialistes de la période dans une perspective transdisciplinaire, qui permet aux spécialistes de théâtre ou d’histoire des idées, de philosophie ou de roman, de dialoguer autour de thématiques renouvelées. Si son objet premier est la Grande-Bretagne, les dimensions européenne et coloniale sont nécessairement intégrées aux travaux de recherche.
    L’axe s’organise selon deux directions :

    1. Séminaire sur les modernités britanniques XVIe-XVIIIe siècles
    Ce séminaire fédère les chercheurs et doctorants de l’équipe et au-delà qui travaillent sur la période de la première modernité. Il s’appuie sur un séminaire régulier, centré sur une thématique retenue pour une durée moyenne de deux années universitaires. Il alterne séances de travail sur des textes et séances "ouvertes", où nous accueillons des intervenants autour de la thématique retenue. Il intègre les doctorants travaillant sur la période, qui participent à l’organisation de ce séminaire. Pour la période 2017-9, la thématique retenue est « Le Jeu ». Il donnera lieu à une journée d’étude à la fin de la période, pour marquer la conclusion des travaux. Cette journée d’étude ainsi que le séminaire, alimenteront un numéro spécial de revue.

    2. Séminaire Shakespeare en Sorbonne (ShakeS)
    Prenant acte de l'absence de lieu dédié en priorité aux Etudes shakespeariennes en France (hors la Société Française Shakespeare qui tient un colloque annuel), l'Axe Première Modernité crée à partir de la rentrée 2017-8 un groupe de travail, intitulé Séminaire Shakespeare en Sorbonne (ShakeS). Exclusivement consacré au théâtre de Shakespeare (et de ses contemporains), ses travaux sont étroitement articulés au programme de l'Axe. Ce séminaire, qui a pour but de fédérer une équipe de doctorants et de chercheurs autour d'un travail collectif sur Shakespeare (et de ses contemporains), est mensuel. Il donnera lieu à une journée d'étude en 2019 et à un colloque international en 2021. Ces travaux déboucheront sur deux publications en anglais : un numéro de revue et un volume collectif qui sera soumis à un éditeur britannique.